Appel à projets 2010 - 2014

Création d’un bureau d’étude et de conception de phyto-épurations– Faux la Montagne (23)

Créé sous forme d’entreprise individuelle en février 2010, ce bureau d’étude propose des services autour de l’assainissement des eaux par filtres plantés, pour permettre aux particuliers et petits collectifs d’accéder à un système d’assainissement naturel, durable ,efficace et économique ; adapté à leur mode de vie, leurs besoins et aux particularités de leur terrain.

L’assainissement individuel est prédominant dans le Limousin, caractérisé par son habitat rural et épars. Cas encore fréquent dans les hameaux, bon nombre d’habitations n’ont pas d’assainissement du tout. En 1992, la loi sur l’eau a imposé le contrôle périodique des Assainissement Non Collectif et l’arrêté de 2006 la création des Services Publics d’Assainissement Non Collectif, à cet effet. Toutes les installations ‘nouvelles où déjà existantes doivent être validées et leur installation contrôlées . Or le nombre d’installations non performantes est estimé à 88% (statistiques nationales) et le coût des travaux de mise aux normes à charge pour le particulier est de quelques milliers d’euros dans le meilleur des cas jusqu’à 15 000 euros ou plus. Il n’a été prévu aucune aide, aucune subvention.

Les filtres plantés sont un système d’assainissement écologique, durable et économique. Ils sont efficaces, facilement contrôlables car en surface et bien adaptés à l’auto-construction. Ils permettent de responsabiliser l’individu vis-à-vis de ses rejets dans l’environnement et s’intègrent parfaitement dans le paysage. Leur installation s’accompagne d’une démarche de réduction des pollutions en amont. Aquatiris, est un réseau national de bureaux d’étude spécialisé dans l’assainissement par filtres plantés. Jusque - là, il n’y avait pas d’antenne en Limousin ni dans les départements limitrophes, obligeant ainsi la structure à des déplacements depuis l’Alsace ou la Bretagne pour répondre aux demandes locales. Ce nouveau bureau d’études implanté sur le secteur du Parc a donc pu rejoindre le réseau Aquatiris.

La subvention accordée dans le cadre de l’appel à projets (5 000 €) a servi à financer l’adhésion au réseau avec accès à une formation de 15 jours (logiciel de dessin assisté, site internet du réseau, outils de communication : papier type, plaquettes et panneaux d’expo...etc.), divers petit matériel (mètre, décamètres, piquets, vêtements tout terrain...), tarière pour l’analyse du sol, niveau à eau électronique, ordinateur.

Crédit photos Bureau d’étude Marion Michau