Les autres Actions

Visites et voyages d’études

Ces visites d’expériences et voyages d’études participent de la mission de sensibilisation et d’information autour de l’économie sociale et solidaire que le Parc souhaite mener. Ils permettent aux élus et aux acteurs locaux de prendre connaissance de la façon dont d’autres territoires apportent des réponses à des problématiques et des besoins souvent similaires.

-  En octobre 2011, organisation d’un voyage d’étude pour visiter des épiceries coopératives dans le Maine et Loire et rencontrer les porteurs de ces initiatives, avec dans l’idée, un éventuel essaimage de cette expérience sur la commune de Faux la Montagne. En effet, suite à la fermeture de l’épicerie du village Mme le maire avait lancé une réflexion publique sur une éventuelle reprise collective de ce commerce.

-  En 2012, visite d’initiatives pour l’autonomie des séniors. Cette thématique a émergé, car deux communes du territoire travaillaient sur des projets concernant les seniors. En effet, la commune de Felletin et celle de Faux la Montagne menaient une réflexion sur les aménagements et les services à développer pour permettre l’autonomie des personnes âgées et éviter leur isolement. Deux initiatives corréziennes ont été identifiées et ont donné lieu à des visites :
• le réseau Bavard’âge : réseau de bénévoles, créé sur les cantons de Bugeat, Sornac et Meymac. Les bénévoles formés, se rendent régulièrement, au domicile de personnes âgées de plus de 60 ans confrontées à sentiment d’isolement et de solitude.
• les logements adaptés d’ Espagnac : alternative à l’entrée en institution, ces logements allient sécurité, liens sociaux, solidarité, stimulation et réduction des coûts. Ils émanent d’un partenariat entre la Mutualité Française Limousine, Corrèze Habitat (Office Public de l’habitat Corrèze) et la Mairie d’Espagnac.

-  En 2014 : organisation d’un voyage d’études en Biovallée (Drôme) pour présenter aux élus un projet faisant référence en matière d’aménagement et de développement durable. Dans ce projet, tous les champs d’actions sont abordés sous l’angle du développement durable : agriculture, habitat, énergie, transports, déchets, ressources naturelles, emploi, formation, économie, services, culture. Les objectifs à atteindre sont chiffrés et le projet émane de la coopération des 4 communautés de communes du Val de Drôme. L’objectif n’était pas de répliquer à l’identique cette expérience mais de s’intéresser et de s’interroger sur une dynamique ne semblant pas très éloignée de celle existant sur le Parc en termes d’initiatives et de coopération.