Forêt

Plan de développement de Massif (PDM) de la Chouette de Tengmalm

Animation forestière à destination des propriétaires forestiers et élus sur un secteur restreint.

SECTEUR D’INTERVENTION

Les 7 communes suivantes sont concernées par l’animation : Ambrugeat, Bonnefond, Davignac, Meymac, Péret-Bel-Air, Pérols-sur-Vézère et Saint-Yrieix-le-Déjalat.

OBJECTIFS

Cette action veut allier la pérennisation et la mobilisation de la ressource forestière à la préservation de la chouette de Tengmalm et plus largement à celle de l’avifaune forestière. Les objectifs poursuivis peuvent se décliner ainsi :

• maintien des massifs forestiers (reboisements des coupes rases, développement de la régénération naturelle)

• conservation de l’intégrité des massifs forestiers (limitation des coupes rases et prise en compte de leur répartition spatiale, irrégularisation des peuplements forestiers)

• conservation et renouvellement du micro-habitat de la chouette de Tengmalm (amélioration des peuplements feuillus /renouvellement des arbres à loges, création d’îlots de vieillissement feuillus /maintien des arbres à loges, valorisation des accrus forestiers)

• maintien de la ressource alimentaire de la chouette de Tengmalm (diversification des peuplements et de leurs structures, valorisation des peuplements en déshérence, limitation des travaux du sol, préservation des bois mort au sol…)

• facilité l’exploitation et la mobilisation des bois tout en réduisant les impacts négatifs environnementaux (développement du réseau de propriétaires impliqués dans une gestion forestière durable, création et développement de places de dépôt, encouragement des chantiers sylvicoles)

Pour plus d’info :

- cartes d’identité forestière : Ambrugeat, Bonnefond, Davignac, Meymac, Péret-Bel-Air, Pérols-sur-Vézère et Saint-Yrieix-le-Déjalat.

Ce PDM expérimental s’est achevé.

Le bilan est positif. L’animation, qui a eu lieu d’octobre 2012 à octobre 2014, a permis de mettre en place des travaux sylvicoles et de voirie intégrant les objectifs poursuivis et d’initier un réseau d’arbres à loges.