Appel à projets 2010 - 2014

L’Auberge du Sauvage – Rempnat (87)

En 2012, à Rempnat, après la fermeture du dernier commerce (restaurant), il n’existe aucun espace de rencontres ouvert régulièrement à tous, avec des propositions d’activités culturelles ou sociales. Les murs étant propriété de la commune, le projet est né en réponse à un appel à projet de la municipalité de Rempnat pour la reprise du restaurant, dernier commerce de la commune.

L’association se crée à cette occasion, estimant que la reprise d’un bar-restaurant pouvait être une opportunité pour :
• proposer une cuisine qui mette en valeur les produits et savoirs-faire agricoles locaux, et qui utilisent des produits sains (issus de l’agriculture biologique en majorité) et qui évite au maximum les produits ayant un fort impact carbone ;
• faire un lieu accueillant et un espace de rencontres, une manière de lutter contre l’isolement des habitants ;
• proposer des activités culturelles et sociales (concerts, spectacles, rencontres, conférences, jeux, projections...) ;
• proposer aux habitants du village et des alentours de s’emparer de ce lieu pour en faire un lieu qui leur ressemble (forme associative, réunions publiques, appel à souscription..).

Un appel à souscription au démarrage du projet (avant l’ouverture) permet à l’association d’avoir un soutien financier grâce à une quarantaine de « foyers ». Une soirée d’inauguration est organisée pour faire connaître le projet, le lieu, les personnes, l’appel à souscription. Une première rencontre, avec les habitants de Rempnat, ainsi que les souscripteurs et personnes soutenant le projet, a lieu pour discuter des activités possibles à mettre en place à l’Auberge du Sauvage.
Depuis sa création, l’association a employé selon les saisons, de 2 à 3 personnes (cuisine et service) à temps plein ou partiel, la plupart du temps via des contrats aidés. A partir de septembre 2015, ce sont 2 postes à temps complet qui continueront à faire vivre le lieu. Le choix de s’approvisionner majoritairement en local contribue aussi au maintien des producteurs et artisans du territoire.

La subvention accordée dans le cadre de l’appel à projets (5 000€.) a servi à l’achat d’ustensiles et de différents équipements pour la cuisine et le bar. L’aide a également servi à financer des formations obligatoires (Hygiène- HACCP pour la cuisine et formation exploitation de la licence IV pour le débit de boissons), des frais de communication (plaquettes, panneaux, enseigne) et a permis de mettre en place un fond de roulement pour le démarrage de l’activité.

Crédit photos L’Auberge du Sauvage