Appel à projets 2015 - 2017

Epicerie Pêl Mêl à Meymac (19)

PêlMêl est une épicerie spécialisée dans la vente de produits de consommation courante (alimentaire, hygiène, entretien...) à ambition zéro déchet : vente en vrac, emballage consigné ou réutilisable. Elle est située à Meymac, aux portes du PNR "Millevaches en Limousin".

Les produits sont en grande partie bios, mais le critère principal de choix des produits vendus est surtout la proximité de production/transformation. Les produits proposés sont variés : alimentaires (produits liquides, frais et secs, hors viandes), hygiène (savons, shampoings, d’hygiène intime...) et entretien (lessive, liquide vaisselle, produits ménagers...). Les clients peuvent apporter leurs propres contenants pour se servir, utiliser ceux mis à disposition gratuitement en magasin, ou constituer leurs kits d’achat avec les accessoires vendus sur place.

Une réponse à un besoin mal satisfait :
La zone de chalandise se concentre sur la Haute-Corrèze, autour de Meymac avec principalement les communes du canton du plateau de Millevaches. C’est un territoire à l’écart des grandes villes où se trouvent souvent les propositions de produits bios ou locaux (en dehors de l’alimentaire qui peut être accessible sur les marchés locaux). Pour autant, les consommateurs de ce territoire ont envie de trouver des produits locaux à moindre impact environnemental, près de chez eux. Une démarche de réduction des déchets, via l’achat de produits en vrac est compliquée en milieu rural (beaucoup de déplacements dédiés à la recherche des produits en vrac). Ce type de magasin, unique sur le territoire contribuera à sensibiliser les consommateurs sur la réduction des déchets ménagers au quotidien et a également pour ambition de participer à la revitalisation du centre-bourg de Meymac et au lien social.

La dimension économique :

Si le commerce en lui-même ne crééra dans un premier temps qu’un seul emploi, en revanche un des objectifs du projet est de favoriser la création d’activités locales (développement de nouveaux produits par les producteurs locaux, accroissement de leur activité ; nouveaux débouchés liés à leur pratique de la vente en vrac expérimentée avec PêlMêl, réseau autour de la consigne...).

Lien au territoire, dynamique collective et participative :

Les animations en magasin, ainsi que les horaires larges d’ouverture, doivent permettre à chacun de trouver son rythme dans la pratique du zéro déchet, d’échanger avec les autres clients, avec les producteurs sur leurs pratiques et leurs produits, de créer une dynamique collective autour de cette question de la réduction des déchets. Un lien sera fait avec les associations (dont l’office de tourisme), la mairie, les autres commerçants, pour favoriser cette dynamique sociale collective. Le magasin sera également un lieu de rencontres entre générations, grâce à son rôle d’épicerie de centre-bourg en même temps que d’espace thématique.

Un travail avec la communauté de communes Ussel-Meymac sera engagé sur la communication autour de la réduction des déchets (kits zéro déchets réalisés en partenariat) / L’office de tourisme sera un partenaire privilégié pour la communication auprès de ces visiteurs sur les outils proposés par PêlMêl pour leur faciliter leur séjour en produisant le moins de déchets possible.

Cette activité encore innovante en Corrèze et qui provoque beaucoup d’intérêt dans la France entière va également apporter une nouvelle piste d’attractivité pour la ville de Meymac et tout le plateau de Millevaches en général (nouveaux arrivants, complément à la communication touristique...).

Respect de l’environnement

Valorisation le plus possible du circuit-court avec un travail de réflexion sur la réduction de l’emballage dès la livraison par le producteur jusqu’à la vente en magasin. A moyen terme, un partenariat avec la mairie, la communauté de communes et le SIRTOM est envisagé pour mesurer l’impact de la création du magasin sur les déchets traités sur le territoire.

La subvention accordée dans le cadre de l’appel à projets (5 000 €.) servira au financement des travaux d’aménagement, à l’acquisition de stocks, de mobilier pour l’épicerie (armoire réfrigérée, étagères…) ainsi qu’à des dépenses de publicité et de communication.